Le forum des machines à coudre d'antan
Bienvenue.

Tu nous as manqué.

Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Message par RLDWF le Dim 24 Jan - 0:00

Bonjour à tous.

Vous êtes nombreux et nombreuses à utiliser des machines à coudre de conception ancienne, voir très ancienne. Or il peut arriver que le moteur électrique nous lâche, ou simplement qu'on équipe une machine à pédalier ou à manivelle avec un moteur électrique pour plus de confort d'utilisation.

C'est là qu'il faut faire attention à ne surtout pas faire n'importe quoi.

Prenons une machine à coudre à navette vibrante. Elle travaille bien, mais sa cadence maximale est limitée. Tenter de coudre à fond les gamelles fait vibrer fortement toute la machine, et conduit à une usure accélérée ou une casse du mécanisme de navette qui n'a pas du tout été prévu pour aller si vite.
Son électrification ne pourra donc se faire qu'avec un moteur dont la vitesse maxi est relativement lente, à savoir environ 3500trs/mn

Sur internet, directement depuis la Chine, il est facile de se faire livrer à bon prix un moteur pouvant se fixer sur la tête de la machine, avec tout le système de prise et de rhéostat. Mais...... il y a des mais, et il y en a plusieurs.

Déjà, s'assurer que la prise de courant mâle est du bon modèle. Le royaume uni utilise du courant en 240V depuis bien plus longtemps que la France, mais leurs prises ne sont pas les mêmes. Une erreur fréquente est de se dire que si le moteur est en 240 la prise sera la bonne puisque en 110 ce seront des moteurs destinés aux USA et donc des prises américaines.

Ensuite, il faut que le moteur ait une vitesse maxi acceptable pour la technologie de la machine, pour une question de sécurité ET une question de confort.
Bien des moteurs que l'on peut importer de Chine ont une vitesse supérieure à 10.000trs/mn, voir 16.000trs/mn.


Si ces folles vitesses peuvent être atteintes sans dommages sur une machine à navette oscillante comme les SINGER Class 15 ou sur une machine à navette rotative de conception assez récente, en revanche une machine à navette vibrante comme les SINGER 127 va beaucoup souffrir. Un moteur 10.000trs/mn va 3 fois trop vite pour une 127 !

Évidemment, on peut se dire que la vitesse du moteur est proportionnelle à la force exercée par le pied de la couturière sur la pédale de rhéostat. Sauf que c'est une grosse erreur.
Ce n'est pas la vitesse que vous commandez, mais plutôt la puissance. Tout le monde a déjà vu que pour aller très lentement il faut d'abord lancer la machine puis relâcher un peu la pédale. A la moindre difficulté il faut appuyer plus fort pour garder la vitesse, et passé la difficulté le régime s'emballe sauf à relâcher la pédale.

Si on veut garder sa machine longtemps, il faut absolument qu'elle ne puisse jamais tourner trop vite. On ne colle pas un moteur de formule 1 sous le capot d'une super 5 en se disant qu'on restera au ralenti en ville pour ne pas affoler le radar, et on ne dotera pas une machine à navette vibrante ou pire à navette bateau d'un moteur pouvant tourner de 3 à 5 fois trop vite. D'autant qu'en super 5 sur autoroute allemande avec un moteur de formule 1 on va perdre le capot et voir s'envoler les portières avant d'avoir atteint la vitesse maxi. A Méditer, puisque c'est pareil pour votre précieuse machine à coudre.

Sur une longue couture, être au maximum de la vitesse est aussi et surtout reposant pour le moteur et l'utilisateur : le rhéostat chauffe quand il n'est pas à pleine puissance, et le pied fatigue plus vite à rester à doser empiriquement la vitesse...

D'ailleurs, pourquoi chauffe t'il ce rhéostat ?  C'est bien simple, plus on appuie et plus il envoie de courant au moteur. Mais il module ce courant par une résistance, or un courant qui traverse une résistance la fait chauffer : pure application de la loi d'ohm et ses lois dérivées => P=UxI
Le moteur demande du courant, mais la résistance le freine variablement.
A pleine vitesse, on ne freine rien donc rien ne chauffe.
A petite vitesse, on freine beaucoup donc ça chauffe beaucoup.
Si on n'a jamais de grande vitesse parce que le moteur tournerait bien trop vite, on se retrouve avec un radiateur sous le pied et ce n'est pas bon.

Le rhéostat d'une machine à coudre, c'est quasi l'inverse d'une voiture. C'est comme si on restait pied au plancher avec une voiture, en desserrant plus ou moins les freins pour faire varier la vitesse à laquelle on veut rouler.

Voilà, vous savez dans les grandes lignes tout ce qu'il faut savoir pour exploiter pleinement votre matériel sans risque de mettre  le feu à votre pantoufle ou de faire exploser la machine à coudre par survitesse.

_________________
Le bon outil, c'est celui qui fait bien et pendant longtemps le travail pour lequel il a été conçu.
avatar
RLDWF
Toujours une burette à portée de main
Toujours une burette à portée de main

Messages : 331
Date d'inscription : 07/01/2016
Localisation : Affalé en haut de mon arbre à chat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Message par Thierry_H le Dim 24 Jan - 0:44

Pour aller dans ton sens, j'ai équipé une de mes premières machines d'un moteur Chinois. Moteur 10000 tours et Singer 127. Curieusement, ça fonctionne. Mais... je ne couds que des petites longueurs, je ne vais jamais à fond, et, comme je suis un mauvais couturier, le matériel a le temps de refroidir entre deux coutures. Alors, j'ai acheté le même moteur pour ma Jones. Et là, ça n'allait plus du tout, je me suis même demandé si on m'avait fourni par erreur un moteur en 110! (mais même alimenté par l'intermédiaire d'un transfo, il allait encore trop vite!).

Conclusion: n'achetez pas ça!

En plus, j'ai plusieurs vieux moteurs "universels" en 110 volts qui plafonnent à 3500 tours, ils iront très bien! (et pis de toutes façons, je préfère les machines à pédale aux machines électriques).

Mon idée: j'ai déjà croisé dans les vide-grenier des Singer très moches de la fin des années 50 ou des années 60, avec moteur externe. Si j'en revois, je les achèterai pour le moteur, les moteurs Singer sont très bien.

J'ai vu sur ebay des moteurs adaptables neufs qui tournent à des vitesses plus raisonnables, je les trouve vraiment trop chers.
avatar
Thierry_H
Perfusé à l'huile pour machines à coudre
Perfusé à l'huile pour machines à coudre

Messages : 875
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 58
Localisation : Essay, Orne

Voir le profil de l'utilisateur http://t.hacquard.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Message par RLDWF le Dim 24 Jan - 0:54

Pour les données je me base sur le moteur de la Spring de madame, équipée si tu te souviens d'un moteur 1/15e de cv / 110V / 3500trs/mn qui est déjà un peu rapide pour la technologie de la machine (vibrating shuttle).

Si à 3500trs la spring vibre et galope, c'est donc le maxi théorique pour ce type de machine. Certes il y a aussi la démultiplication poulie/volant à prendre en compte, qui réduit le facteur vitesse, mais par un facteur 3 c'est impossible. Pour une poulie quasi toujours de même diamètre le diamètre du volant devrait être 3 fois plus gros pour que la machine à coudre soit à la même vitesse sur un moteur 10.000trs.

Ainsi, on peut considérer que :
Vitesse < 3500trs pour les machines à navette vibrante voir à navette bateau
Vitesse > 3500trs pour les machines à navette oscillante ou navette rotative

La Spring à navette vibrante de madame avec son moteur 3500trs :





Dernière édition par RLDWF le Dim 24 Jan - 1:02, édité 1 fois

_________________
Le bon outil, c'est celui qui fait bien et pendant longtemps le travail pour lequel il a été conçu.
avatar
RLDWF
Toujours une burette à portée de main
Toujours une burette à portée de main

Messages : 331
Date d'inscription : 07/01/2016
Localisation : Affalé en haut de mon arbre à chat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Message par Thierry_H le Dim 24 Jan - 1:01

RLDWF a écrit:
Vitesse > 3500trs pour les machines à navette oscillante ou navette rotative

Ca, c'est pour les plus récentes, parce que les plus anciennes des Singer 15 n'apprécieraient pas du tout!

Ah! cette chère Spring, je l'avais oubliée! la poulie de son volant a l'air d'un plus gros diamètre que (par exemple) celle d'une Singer 128. J'ai rendu la dernière machine que j'ai révisée avec ce qui était sous la machine dans une boite séparée, en expliquant que sous la machine, c'est la place du journal qui doit récupérer le trop plein d'huile!
avatar
Thierry_H
Perfusé à l'huile pour machines à coudre
Perfusé à l'huile pour machines à coudre

Messages : 875
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 58
Localisation : Essay, Orne

Voir le profil de l'utilisateur http://t.hacquard.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Message par RLDWF le Dim 24 Jan - 1:11

Je n'ai pas de "SINGER Class 15" ancienne pour vérifier, malheureusement.
Je n'ai également que peu de machines électrifiées.

Je comptais sur toi pour me dire ce qui, d'origine, équipait telle ou telle technologie de machine.
Sinon je connais 3 vitesses de moteurs (3.500/10.000/16.000) mais j'imagine qu'il y en a davantage.
Chacun pourrait faire des relevés de ses machines afin d'enrichir le tuto en donnant :


Immatriculation de la machine
Type de la machine
Vitesse maxi théorique du moteur
Semble correcte, ou semble trop rapide.

Voili-voilou.

Un petit post-scriptum : quand on utilise un hemstitcher (appareil à "ajourer" le tissu) la machine doit être (très) lente pour laisser le temps au poinçon de marquer le trou dans la toile sinon ça ne fonctionne pas. Il faut donc être conscient que vite n'est pas toujours bien et que le couple moteur/variateur ne doit pas être mal marié à la machine.





_________________
Le bon outil, c'est celui qui fait bien et pendant longtemps le travail pour lequel il a été conçu.
avatar
RLDWF
Toujours une burette à portée de main
Toujours une burette à portée de main

Messages : 331
Date d'inscription : 07/01/2016
Localisation : Affalé en haut de mon arbre à chat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

alignement poulie machine / poulie moteur

Message par Sewing38300 le Mar 14 Fév - 8:51

Résoudre le problème d'alignement poulie machine / poulie moteur.
Un ancien, il y a plus de 50 ans a résolu le problème avec une entretoise en bois sur laquelle est fixé le moteur.
De la même façon, on peut monter un moteur de machine à coudre familiale sur une machine industrielle. C'est intéressant pour ceux qui n'ont pas la place pour la table.
J'attends les "oui mais"..... Laughing
C'est pas sorcier - il suffisait d'y penser


Dernière édition par Sewing38300 le Sam 18 Fév - 4:11, édité 2 fois (Raison : Afficher l'image et non une vignette)

Sewing38300
Toujours une burette à portée de main
Toujours une burette à portée de main

Messages : 275
Date d'inscription : 10/01/2016
Localisation : 38300 Bourgoin-Jallieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equiper une machine à coudre d'un moteur électrique neuf ou d'occasion : ce qu'il faut savoir.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum